• La haine des Sorghâls

     
    La haine des Sorghâls
     
     
     
     
    Les elfes les avaient relégués sur des terres incultes, brûlées et qui sentaient le souffre, Beaucoup étaient mort de faims, et de soif. Puis ils avaient trouvée la  petite entrée d’une caverne, là, ils avaient trouvés une source d’eau chaude, elle sentait le souffre mais au moins, ils pouvaient boire. Puis ils avaient trouvés de quoi se nourrir : rats, chauve-souris, et une espèce d’araignées monstrueuses plus grosses qu’une main d’adulte, qui vivaient aux fonds des cavernes.
    Avec le feu et les minerais ils avaient forgés des outils leurs permettant de creuser des galeries, pour agrandir leur habitat. Autrefois ils vivaient à la lumière du jour, ils mangeaient des... comment ça s’appelle déjà?... Ah oui, des fruits et des légumes.
    Ils avaient oubliés le goût, la notion des couleurs, ce que sucré voulait dire. Ce qu’était un oiseau, son chant, ce qu’était le parfum, ce qu’était une fleur. Et la nature de la nourriture qu’ils ingéraient, n’était certainement pas étrangère à cet état.
    Ils avaient aussi oublié ce qu’était l’amour.
    Ils avaient une haine profonde pour les Elfes qui étaient responsables de leurs malheurs. Et ils paieraient un jour pour leurs crimes. Oui, ils paieraient tous.
     
    Les Humains aussi qui les avaient abandonnés à leur triste sort ; Les lâches Ondins aussi ils allaient payer. Même les nains qui ne les avaient pas aidés et qui vivaient dans des grottes beaucoup plus confortables que leur volcan.
    Leurs conditions de vie étaient si épouvantables, que la majorités d’entre eux étaient devenus inféconds. Alors espérant sauvegarder leur espèce un tant soit peut, ils s’était accouplé avec des créatures dont ils ignoraient l’existant jusqu’alors, c’étaient des créatures bannis des êtres maudits, donnant ainsi naissance à une nouvelle race, qui, bien plus tard, pris le nom de Sorghâls. 
    Les êtres avec lesquels ils se mélangèrent, étaient des créatures avec une forme vaguement humaines, dont les femelles accouchaient des œufs qu’il fallait mettre en terre, en attendant l’éclosion.
    Puis, ils trouvèrent un sinistre allié, un être des ténèbres, qui avaient autant de pouvoir qu’un Haut-Roi ; Mais qui n’avait pas les mêmes intentions. Ils leurs enseigna les sciences occultes, comme celles qui permet de transformer un être innocents en un monstre allié à sa propres causes ; Ils leurs fit des promesses de connaissances et de puissances. Et lui en furent reconnaissant. Il les enferma dans des chrysalides de cristal attendant leur transformation. Et au cœur du volcan, dans leurs chrysalides de couleurs noires, ils se transformèrent. Ainsi. Bien au-delà de ses promesses, bien Au-delà de leurs espérances.
     
     
    Malheureusement  
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :